AccueilVoyageBrésilConnaître l'histoire fascinante des fazendas du Brésil

Connaître l’histoire fascinante des fazendas du Brésil

Quand on pense au Brésil, on pense souvent aux festivals, à la danse et aux vacances. Etant aujourd’hui un pays très touristique, le Brésil est synonyme de joie de vivre pour le monde entier. Pourtant, l’histoire de ce pays est loin d’être joyeuse. Esclavage, traite des noires et colonisation, le Brésil a eu sa part de maux et l’une des séquelles est les fazendas, les grandes fermes d’agriculture. Revenons ensemble à travers cet article sur le passé de ces champs de café devenus un patrimoine.

Quelle est l’histoire des fazendas du Brésil ?

Fazenda est un mot portugais qui signifie ferme. Le mot désigne aujourd’hui les grandes propriétés agricoles au Brésil. Une fazenda a généralement une superficie de 200 à 50 000 hectares dans laquelle l’on plante un seul type de plantation. Elles étaient d’abord destinées à la plantation de canne à sucre, mais elles sont souvent associées à la culture du café, pas étonnant lorsqu’on sait qu’un tiers du café mondial provient du Brésil ! L’origine des fazendas remonte à la colonisation portugaise en 1400. Le royaume du Portugal a accordé des terres à des colons pour les travailler au profit du royaume. La culture était ensuite exportée vers l’Europe pour des échanges commerciaux, une stratégie économique qui subsiste jusqu’à aujourd’hui au Brésil.

L’histoire de l’esclavage dans les fazendas du Brésil

Ce n’est un secret pour personne que l’esclavage a été le moyen des colons pour s’enrichir sans cesse. En se reposant sur une main d’œuvre pas coûteuse, les colons se faisaient une fortune à partir de l’agriculture des immenses terres de fazendas. Face au refus des indigènes de travailler dans ces fermes, les colons ont dû importer des esclaves d’Afrique pour poursuivre leur activité agricole. On estime que près de 5 millions d’esclaves ont mis pieds au Brésil.

Les fazendas du Brésil et l’histoire des inégalités sociales

On associe souvent l’existence des fazendas à l’inégalité des répartitions des richesses au Brésil. La distribution de ses immenses terres agricoles privilégie en effet une minorité au profit de tous : une parcelle de terre qui s’étend sur des centaines d’hectares est attribuée à une seule entité. Les fazendas sont aujourd’hui occupées par des multinationales qui bénéficient de 37 % des terres agricoles brésiliennes. Elles sont réservées à l’agronomie intensive :

  • Le soja ;
  • Le Maïs ;
  • Le café ;
  • Le millet ;
  • L’élevage.

Visiter les fazendas du Brésil et connaître leur histoire

Le Brésil profite depuis quelques années de ce patrimoine agricole pour attirer plus de touristes. Alors que les fazendas étaient signe d’inégalité, elles sont aujourd’hui exploitées pour développer le secteur touristique du pays. Les touristes peuvent aujourd’hui traverser les fazendas en suivant ce qui est nommé « La route du café ». Quelques fazendas du pays ont été aménagées en hôtels pour accueillir les touristes, d’autres continuent leurs activités culturales et offrent aux voyageurs des visites pour observer le processus agricole. Vous pouvez visiter :

La fazenda de Santo Antônio do Paiol

Cette fazenda n’est plus active sur le plan agricole. Elle est donc uniquement ouverte à la visite, et elle comprend d’ailleurs un musée en plus des plantations et de la demeure originale.

La fazenda de Secretario

Cette fazenda a la particularité de marier le Brésil à la France. La ferme contient un jardin à la Française et deux horloges qui autrefois affichaient l’heure française et brésilienne. La Fazenda de Secretario est également inactive de nos jours.

La fazenda União à Rio das Flores

En plus d’être un hôtel, cette ferme a la particularité de visiter l’histoire de l’esclavage à travers une présentation de la culture et de la musique noires.

d'autres infos