AccueilParentalitéComprendre le fonctionnment du congé parental

Comprendre le fonctionnment du congé parental

Pour mieux répartir les rôles au sein du même foyer et aider les parents à mieux gérer les périodes de vie difficile comme la naissance d’un enfant, généralement la loi quelques mois de congé selon chaque situation.
Le congé parental est très bénéfique pour les deux parents pour éviter de se mettre à la routine et de se brancher à un pilote automatique, mais également rester le plus longtemps possible avec leurs enfants.

Quelques informations sur le congé parental

Le congé parental est la capacité d’un salarié du secteur public ou privée de bénéficier d’un congé ainsi s’arrêter de travailler pour une durée déterminée, suite à la naissance d’un enfant ou même l’arrivée d’un nouvel enfant dans le foyer conjugal.
On appelle aussi le congé parental par prestation partagé d’éducation de l’enfant.
La durée de ce congé varié selon le nombre d’enfants nés, ou bien le nombre d’enfants a adopté.
Ce congé peut être pris sous deux formes, temps plein, c’est-à-dire ne pas travailler pendant toute la durée du congé ou temps partiel avec minimum 16 heures de travail par semaine.
Néanmoins, pour une demande de congé parental, l’employeur est dans l’obligation d’offrir ce congé à l’employé qui possède les conditions nécessaires pour ça.
Les salariés (mère ou père) qui possèdent au moins 1 an d’ancienneté dans une entreprise peuvent l’avoir et pour l’ancienneté elle s’applique à la date de l’arrivée de l’enfant adopté ou de la naissance de l’enfant.
La durée maximale de ce congé est estimée à 12 mois, on peut aussi le renouveler deux fois.
Le congé peut être prolongé en cas d’accident ou de maladie grave ou d’un handicap de l’enfant.
Il faut donner à son employeur à préavis deux mois avant la prise du congé parental, afin que l’entreprise en prenne en compte tous les dispositifs nécessaires pour gérer la période de l’absence de ses salariés.

Les cas de rupture d’un congé parental

Voici quelques cas où il est possible de rompre un congé parental :

  • en cas d’un accord mutuel à l’amiable entre l’employeur et le salarié ;
  • en cas de décès de l’enfant ;
  • en cas de diminution graves de la situation financière dans le foyer, donc le salarié peut demander un retour anticipé au travail pour gagner plus en termes de ressource.

Mais, il faut toujours prévenir son employeur avec une lettre.

Les mesures prises par l’employeur lors d’un congé parental

Plusieurs mesures peuvent être prises par l’employeur dans la période du congé parental à l’encontre de son salarié, voici les mesures essentielles :

la suspension du contrat de travail.

Le salaire n’est pas maintenu par l’employeur, donc ce dernier donne le relais à la Sécurité sociale qui paye le salarié 80 % de son salaire mensuel. Mais, il ne va pas recevoir son salaire dans l’immédiat, il doit attendre jusqu’à ce que sa demande de congé soit traitée par les services concernés de la Sécurité sociale.
Mais, il existe quand même quelques entreprises qui possèdent des conventions pour les salariées afin de leur donner une partie de leur salaire lors de leurs congés parentaux en plus du salaire issues de la Sécurité sociale. Mais, ça reste des cas rares.
Il est interdit de travailler pendant ce congé à l’exception d’assistance maternelle.
Lors du retour du salarié au travail soit son ancien emploi ou un autre emploi avec une rémunération équivalente ou similaire.
La durée du congé parental est comptabilisée dans l’ancienneté de la personne dans l’entreprise.
Pour conclure, le code de travail protège bien les employés ainsi que leurs enfants et le congé paternel demeure la meilleure preuve.
Il faut vraiment profiter du congé parental pour vivre pleinement avec ses enfants, les voir courir et partager beaucoup de choses avec eux par ce qu’un bébé a besoin de beaucoup d’affection pour grandir sereinement.

d'autres infos